ojalamadeina
ojalamadeina

ojalamadeina
ojalamadeina

ojalamadeina
ojalamadeina

ojalamadeina
ojalamadeina

1/18

"Avec ses vêtements ondoyants et nacrés, 
Même quand elle marche on croirait qu'elle danse"

Les Fleurs

du Mal

 

Beaudelaire